Les 3 point s à retenir :

  • Mood, vainqueur de l’étape 1
  • Trésors de Tahiti, deuxième
  • Départ de la 2e étape Moorea-Huahine

Le premier Grand Prix Pacifique des Jeux a été lancé dans les meilleures conditions possibles, dimanche 17 novmebre, dans la rade de Papeete. La capitale polynésienne a servi d’arène pour les deux manches de Stadiums remportées par le CER de Genève et Oman Sail. Juste avant plusieurs invités ont pu naviguer à bord des huit Diam24. Une expérience qu’ils n’oublieront pas de si tôt !

Mais le grand vainqueur du jour est Team Mood skippé par Damien Iehl. Après 2h11 qu’a duré la traversée entre Papeete et la Baie de Cook, l’équipage français s’est imposé juste devant Trésors de Tahiti, co-skippé par Manutea Mahai et Teva Plichart. L‘équipage local avait pourtant fait toute la course en tête juste avant de se faire dépasser par Mood à la dernière bouée au fond de la majestueuse Baie de Cook.

Romilda Tahiata, conseillère municipale de la commune de Moorea-Maiao et  représentante du Pays, est venue accueillir les concurrents accompagnée d’une troupe de danse et des musiciens de l’Île Sœur.

Demain, le plus grand défi de cette première édition du Grand Pacifique des Jeux attend les concurrents. La traversée Moorea-Huahine, 92 milles nautiques, est la plus longue étape du circuit mondial, le World Diam Tour, dans cette compétition est la finale.

Le départ sera donné à 6h du matin à l’embarcadère de la Baie de Cook.

Damien Iehl, vainqueur de l’étape Tahiti-Moorea : «C’est une super manche. On est hyper content ! Les conditions étaient impeccables. Il y avait 15-20 nœuds tout le long. On s’est régalé : eau chaude, le soleil… On arrive dans un endroit magnifique qu’on ne connaît pas. Toute l’équipe Mood est très contente d’être ici. Et puis, on gagne la manche donc journée parfaite.»

Manutea Mahai, ci-Skipper de Trésors de Tahiti, 2e du raid : « On a très bien navigué les gars. On n’allait pas très vite Auboin début mais dès qu’on a passé Taaone, on a réussi à reprendre des places. On a fait toute la course en tête car je connais tes bien les lieux. On n’a jamais utilisé le GPS!  Par contre demain ce sera différent pour aller à Huahine. À l’arrivée, le comité course juge qu’il y avait assez d’en vent pour laisser la bouée en fond de l’an baie de Cook mais on était arrêté. Derrière Moid arrive avec une rafale et nous dépasse. Bravo à eux. En tout, je suis très heureux de pouvoir régater chez nous à Tahiti. »

Credit photo : Éric Gachet